Notre colère hospitalière....

Malgré la situation précaire de notre papa, je me pose pas mal de question sur la qualité de travail en milieu hospitalier. Aujourd'hui, nous avons constaté que les infirmières prennent le temps pour répondre aux besoins des patients (plus de 10 minutes pour fumer leurs cigarettes), du matériel déconnecté et oui, ce fut le cas pour mon papa. Sa sonnette était débranchée : dur dur pour appeler les infirmières. On utilise aussi de l'eau sans savoir si elle est distillée. Bref ! des incohérences qui m'interpellent.

Je sais que notre papa est en phase terminal mais là aussi, il y a un doute sur la qualité de vie avant le décés. Je remarque que celui-ci ne boit rarement. Comment fait-il pour s'hydrater ? Rester une journée sans boire, alors là !....Epatant

Est-ce normal une situation pareille ? Je tiens à souligner que je ne mets pas en cause le travail mais je peux comprendre pourquoi il y a des patients qui demandent sans cesse des retours chez eux sachant bien que les soins sont nécessaires à l'hosto ou alors, ils font des bêtises.

C'est mon coup de gueule ......

 

Papa, voici un peu de douceur printanier, réalisée par Nina, ta petite fille

hiro blog 025

 

Commentaires

  • difficile de répondre à tes interrogations !
    tu parle d'eau distillée mais à quoi sert elle ?
    pour ce qui est de la fin de vie à l'hôpital, c'est sur que ce ne doit pas être facile ! mais l'autre option, c'est à domicile, donc il faut pouvoir le faire et avoir un service palliatif à domicile qui accepterait de le suivre .

    bon courage ! bises

  • A tes dires, je trouve cela injuste, car si on a soif,si on ne peut appeller, s'il fait chaud, c'est le travail des infirmières de passer sans qu'on sonne, de donner à boire, même avec une seringue s'il le faut et d'avoir une attention jusqu'au dernier moment.Elles travaillent par habitude et pas avec coeur, alors que les derniers instants sont les plus arquants.radieuse

Les commentaires sont fermés.